background
Accueil Nous joindre English
Index fruits & légumes

Haricot

Portion et valeur nutritive

125 ml (½ tasse) d’haricots verts crus = 1 portion de légumes

Teneur

% valeur quotidienne

Énergie : 110 calories

 

Lipides : 0.5 g

1%

Saturés : 0 g

0%

Trans : 0 g

0%

Cholestérol : 0 mg

0%

Sodium : 5 mg

0%

Glucides : 20 g

7%

Fibres : 8 g

32%

Sucres* : 1 g

 

Protéines : 6 g

 

Vitamine A : 0 µg

0%

Vitamine C : 2 mg

2%

Calcium : 60 mg

6%

Fer : 1 mg

8%

Introduction

Le Haricot, ou Haricot commun (Phaseolus vulgaris L.), est une espèce de plantes annuelles originaires d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud (Andes) de la famille des Fabacées. Cultivée comme légumineuse, on peut consommer la gousse ou simplement les graines, selon les variétés. Le terme « haricot » désigne d’ailleurs non seulement la plante, mais aussi ses parties consommées.

Bienfaits

Les haricots verts et jaunes, si populaires dans les bouillis de nos grands-mères, sont une source très importante de fibres. Comme ils contiennent autant des fibres solubles, importantes dans la prévention des maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2, que des fibres insolubles, qui empêchent la constipation, les haricots sont champions de leur catégorie, dépassant même les artichauts! Aussi, vous remarquerez que leur teneur en protéines est plus importante que la majorité des légumes. On doit ce phénomène au fait que le haricot est un légume à l’extérieur, mais une légumineuse à l’intérieur grâce à ses pois. On y retrouve aussi, entre autre, du fer, du magnésium (important dans le développement osseux, pour la contraction musculaire et le système immunitaire) et de la vitamine K (impliquée dans la coagulation du sang). Que vous le mangiez cru ou cuit, jaune ou vert, le haricot est un choix très nutritif!

Achat et conservation

Une fois cueillis, les haricots voient leur peau durcir et certaines transformations chimiques se produisent dans le grain, les rendant moins digeste. Plus vous les garder longtemps avant de les cuisiner, plus vous devrez les laisser tremper longtemps avant d’être cuits. Les jardiniers disent d’ailleurs que les haricots secs consommés peu de temps après la récolte provoquent moins de « vents » que ceux qui auront été entreposés plus longtemps.

Les haricots dits demi-secs gardés dans leur cosse peuvent se conserver au réfrigérateur environ une semaine. Ne les écosser qu'au moment de les cuisiner.

Ils se congèlent également très bien une fois blanchis quelques minutes.

Vous pouvez conserver les haricots secs jusqu’à un an dans un contenant étanche, au frais et au sec, après quoi ils perdent en digestibilité.

Trucs cuistot

1.Faites le tour du monde en essayant des plats traditionnels des 4 coins du globe que sont les casseroles de viandes, charcuteries et haricots mijotés : revisitez nos fameux « fèves au lard » ou essayez le cassoulet de France, découvrez la fabada asturiana du nord de l'Espagne ou encore la fameuse feijoada, ragoût du Portugal et du Brésil.

2.Dans le sud des États-Unis, on prépare le traditionnel chili con carne avec des haricots rognons rouges et du boeuf haché. Par contre, en Louisiane, on sert les rognons rouges avec du riz.

3.Au Mexique, un plat traditionnel consiste à faire cuire longuement les haricots noirs ou pintos dans de l'eau un peu sucrée, de les laisser reposer pour la nuit puis de les faire revenir avec, au goût, du fromage râpé, des piments forts, des arachides rôties, des oignons, du poivron vert et rouge et des épices comme le gingembre, l’ail, le cumin et les graines de coriandre.  Servir le tout dans des tortillas et régalez-vous!

4.Toutes les variétés de haricots s’apprêtent bien en salade avec d’autres légumes coupés : céleri, tomates, poivrons, concombre et oignons verts. Ajouter fines herbes et une bonne vinaigrette et le tour est joué!

Le saviez-vous?

  • En nahuatl, la langue des Aztèques, on appelle le haricot « ayacotl » alors que les Incas lui donnaient le nom de « purutu ». Jacques Cartier a rapporté que les Iroquoiens du Saint-Laurent le nommaient Sahé.
  • Le haricot commun aurait été domestiqué dans deux régions distinctes : en Amérique centrale (variété vulgaris) et en Amérique du Sud dans la région andine (variété aborigineus)
  • On attribue à Christophe Colomb, qui découvrit cette légumineuse à Cuba lors de son premier voyage en 1492, la première introduction du haricot en Europe.

« Retour à la liste