background
Accueil Nous joindre English
Index fruits & légumes

Tomate

Un peu d’histoire…

Qu’elle soit rouge, rose, jaune, orange… grosse ou petite… sucrée ou acide, la tomate est polyvalente et représente l’un des légumesles plus consommés par les Québécois. Versatile, elle s’incorpore à une multitude de recettes et demeure l’alliée par excellence lors de l’improvisation des repas. Et, grâce à la culture en serre, la tomate fraîchedu Québec est disponible à l’année.  Selon Statistique Canada, la culture des tomates en serre ne cesse d’augmenter depuis une dizaine d’années, et constitue la plus importante culture en serre canadienne.

Nutriments et bienfaits

En plus de fournir une quantité intéressante de vitamine C, la tomate contient également du lycopène, un puissant antioxydant reconnu pour réduire les risques du cancer de la prostate. Toutefois, il est à noter que le lycopène est mieux assimilé par le corps lorsque la tomate est cuite et en présence d’un corps gras (ex. huile). La sauce tomate et la pâte de tomate représentent donc des complices intéressants pour protéger les hommes de ce type de cancer. Différentes études épidémiologiques ont également établi un lien entre le lycopène et d’autres types de cancer (ex : poumons, estomac), et les maladies cardiovasculaires. En effet, on attribuerait au lycopène des effets hypocholestérolémiant. Finalement, comme la chaleur détruit malheureusement la vitamine C, rappelez-vous que, crue ou cuite, la tomate est bonne à consommer sous différentes formes!

Portion et valeur nutritive

1 tomate crue, moyenne (123 g) = 1 portion de légumes

Teneur % valeur quotidienne*

Énergie: 20 calories

Lipides : 0 g

0%

Glucides : 5 g

2%

Fibres: 2 g

8%

Protéines: 1 g

Vitamine C

25% 

Potassium

8% 

Différentes variétés

Surnommée « pomme d’amour » ou « pomme d’or », il existe des milliers de variétés de tomates. Cependant, seulement quelques centaines sont cultivées de nos jours. En voici quelques-unes :

1. TOMATES CERISE

À peine plus grosse qu’une cerise, cette variété est disponible en rouge, orange et jaune. Délicieusement sucrées et très goûteuses, ces petites perles se dégustent comme des bonbons à l’heure de la collation, et agrémentent parfaitement les salades et les brochettes. Même si elles sont disponibles tout au long de l’année, celles du Québec se dégustent qu’à partir de la mi-juillet jusqu’à la fin octobre.

2. TOMATES DES CHAMPS

Reine de l’été, la tomate des champs est présente sur nos étals de la mi-août jusqu’à la fin octobre. Très juteuse et légèrement acidulée, elle est excellente dans les salades ou servie en entrée, légèrement arrosée d’huile d’olive, de sel et de poivre.

3.  TOMATES ITALIENNES (ex : Romanella, Sans Marzonna)

Ces belles tomates oblongues sont disponibles plus tardivement dans la saison. Au Québec, elles sont en abondance de la mi-juillet à la fin octobre. Plus fermes et moins juteuses que ses cousines, elles sont parfaites pour concocter de savoureuses sauces pour les pâtes.

4. TOMATE « CŒUR DE BŒUF »

Variété de tomate ancienne, elle a été récemment redécouverte. Sa forme particulière, très côtelée, est facile à reconnaître. À l’intérieur de la tomate on retrouve des cavités vides, ce qui en fait une tomate idéale à farcir.

5.TOMATE ROSE (ex. Pink Girl)

Autrefois très populaires, les tomates roses représentaient la tomate de « table » par excellence. De grosseur moyenne, certaines personnes considèrent qu’elle est plus sucrée et plus juteuse que la tomate rouge. À découvrir…ou à redécouvrir!

6.TOMATES JAUNE ET ORANGE

De grosseur moyenne, ces tomates colorées nous séduisent par leur goût sucré et par leur belle couleur appétissante. Idéales pour donner un coup d’éclat aux salades de verdures et pour concocter des salsas colorées.

7.TOMATES DE SERRE

Disponibles tout au long de l’année, les tomates de serre surprennent par leur qualité gustative exceptionnelle. En effet, la technologie permet de contrôler plusieurs facteurs tels que l’éclairage et la mesure du taux de sucre dans les tomates afin d’obtenir des produits constants et savoureux tout au long de l’année. La culture en serre fournit aussi la tomate sur vigne. Ces tomates, cueillies plus mûres, sont très goûteuses. Comme elles sont encore rattachées à leur tige, les tomates en grappe se conservent plus longtemps.

Achat et conservation

À l’achat, choisissez une tomate charnue, dont la peau est lisse et sans rides ni tâches. Comme les tomates continuent à mûrir une fois cueillies, achetez-les à des stades de mûrissement différents si vous ne prévoyez pas les manger toutes en même temps! Conservez vos tomates à la température ambiante et non au frigo, car le froid altère leur saveur et leur texture. Elles se conserveront ainsi environ 1 semaine.

Le saviez-vous?

  • La tomate, qu’on apprête comme un légume, est botaniquement parlant, un fruit!
  • La pelure de la tomate contient davantage de vitamine C et de lycopène (antioxydant) que sa chair et ses graines.
  • Originaire de l’Amérique du Sud, la tomate a été introduite en Espagne par les colons au 16e siècle. Considérée comme étant vénéneuse, elle ne fût introduite dans la cuisine européenne qu’au 18e siècle. Les Nord-Américains, quant à eux, demeuraient méfiants face à ce fruit et le faisait bouillir trois heures avant de le consommer pour en éliminer les substances toxiques. Cette croyance demeura jusqu’au début du 20e siècle.

Trucs cuistot

  • Pour accélérer le mûrissement des tomates, placez-les dans un sac de papier bien hermétique et ce, pour une période de 1 à 3 jours.
  • Polyvalente, la tomate se marie parfaitement aux fines herbes (ex. basilic, origan, thym, cumin, persil) et aux fromages (ex. bocconcini, feta, mozzarella).
  • Trop mûres les tomates? Pas de problème! Transformées en potage, en coulis ou en gaspacho, elles passeront incognito!
  • Pour peler facilement les tomates : faites un « X » à la base de la tomate à l’aide d’un couteau, plongez dans l’eau bouillante une trentaine de seconde et refroidissez rapidement sous l’eau froide. Pelez et le tour est joué !

 

 * Dérivées des apports nutritionnels de référence (ANREF)
Référence : Fichier canadien sur les éléments nutritifs – Santé Canada


« Retour à la liste